COMMUNAUTE DES MUNICIPALITES DE LA REGION DES PALMES (CMRP)

86, Rue du Port, Grand-Goâve, Haïti

Tel : (509) 28 11 00 12

 

Mission de d’une délégation de 5 élus et du DG de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes (CMRP) en France du 3 au 18 octobre 2017

Compte-rendu

Préparé par : Francis Alphonse

Composition de la délégation :

 

  1. Mauclair Désir, Maire de Léogane, Président de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes (CMRP)
  2. Limongy Samson Jean, Maire de PG, 1e Vice-Président de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes
  3. Maxau Pinchinat, Maire de GG, 2e Vice-Président de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes
  4. Dieulie Augustin, Mairesse adj de Gressier, 3e Vice-Président de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes
  5. Jean Joseph Hilaire, Maire de Gressier, membre de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes

        Francis Alphonse, Directeur général de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes

 

Date

Sujet abordé

Observations/décisions/avis

Prochaine étape

3/10/2017, 11h55

Départ d’Haïti par le vol AF0619 de la compagnie Air France

 

 

4/10/2017, 7ham

Arrivée à Paris et installation à l’hôtel Novotel

 

 

4/10/207, 12h00-16h00

Ouverture des activités de la mission

La délégation a été invitée à un diner spécial organisé par la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise. Ce fut l’occasion pour Madame Rose-Marie St Germès Akar, élue de la commune de St-Ouen l’Aumône et Vice-Présidente de la CACP de souhaiter la bienvenue à la délégation. Après le diner, la délégation s’est réunie à la salle de conférence de la CACP en vue de faire le point sur le programme de la mission et de discuter des éléments logistiques.

 

 

5/10/2017, 9h00-14h00

Mutualisation, réorganisation administrative de service, statuts de la CMRP

Les membres de la délégation ont eu des échanges très productifs sur la mutualisation des services, la réorganisation administrative et les statuts de la CMRP.

 

Les élus d’Haïti envisagent de s’inspirer de l’expérience de la CACP en matière de mutualisation en vue d’optimiser les services publics offerts par les communes de la Région des Palmes

 

La CMRP élaborera et mettra en œuvre un schéma de mutualisation entre les communes de la région des Palmes

5/10/2017, 14h00-16h00

Découverte du territoire de Cergy-Pontoise

La délégation, guidée par M. Luc Raimbault, Directeur de l’office du tourisme a visité le territoire de l’agglomération de Cergy-Pontoise

 

 

5/10/2017, 16h30-17h70

Causerie-débat

Les membres de la délégation ont échangé avec une dizaine d’élus de Cergy-Pontoise sur plusieurs enjeux relatifs à la gouvernance locale, notamment la décentralisation, la diminution des dotations de l’état aux collectivités territoriales, la mutualisation et l’optimisation des services municipaux, l’introduction des NTIC dans la gouvernance locale.

 

5/10/2017, 18h00

Diner officiel

 

 

6/10/2017, 9h00-12h00

Réunion de travail

La délégation a eu une matinée d’échanges et de réflexion sur l’avenir de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes.

 

 

6/10/2017, 13h00-15h00

Conseil de Développement économique

La CACP a partagé avec la délégation son expérience en matière de planification et d’animation du développement local. Ces échanges ont été sollicités par la CMRP en vue de profiter de l’expérience de son partenaire dans le cadre de l’élaboration du Schéma Local d’Aménagement et de Développement du territoire de l’intercommunalité des Palmes

 

Monsieur Jean Samson Limongy s’engage à visiter la direction de l’aménagement du territoire du MPCE afin d’activer la mise en place du comité de rédaction de la note de cadrage méthodologique y relative

6/10/2017, 15h00-17h00

Rencontre avec le Président de la CACP

La délégation a présenté les progrès réalisés dans la gouvernance locale dans la région des Palmes, la gestion de l’eau et des bassins versants.

 

Le président de la CACP promet de visiter Haïti l’année prochaine. Il demande, en outre, aux services de l’agglomération d’étudier la possibilité d’étendre la coopération avec la CMRP à d’autres champs tels que l’apport au financement d’infrastructures au niveau des bassins versants.

 

 

9/10/2017

Participation au forum de Cités Unies France (CUF)

La délégation haïtienne a participé au forum de Cités Unies France sur l’internationalisation des Collectivités Territoriales. M. Jean Samson Limongy a été invité à titre d’intervenant dans une émission télévisée portant sur l’action des collectivités territoriales françaises auprès de celles d’Haïti.

 

Un peu plus tard, la délégation s’est séparée en 2 groupes : Francis Alphonse, Mauclair Désir et Pinchinat Maxau ont participé à l’atelier « Climat, agriculture, territoires ruraux : les collectivités territoriales innovent », tandis que Limongy Jean Samson et les autres ont été à l’atelier « Les innovations au service de votre collectivité territoriale »

 

En marge du forum, la délégation a eu à échanger avec des représentants de l’Ambassade d’Haïti à Paris sur les enjeux de la coopération décentralisée en Haïti.

 

 

 

10/10/2017

Participation au forum de Cités Unies France (CUF)

Les membres de la délégation ont été invités à réagir aux initiatives de Global Alliance For Urban Crises sur l’action humanitaire urbaine en Haïti.  La délégation a souligné la nécessité d’une adaptation de l’action humanitaire en Haïti, notamment par une meilleure collaboration des ONGs avec les autorités locales, un effort soutenu pour réduire les impacts négatifs de l’action humanitaire sur le processus de développement des territoires, et le respect des valeurs et institutions locales

 

 

10/10/2017

Participation au Conseil Communautaire de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise

La délégation a été accueillie par le président de la CACP au cours de la réunion du conseil communautaire. La susdite réunion équivaut à l’assemblée générale du conseil intercommunal de la CMRP où les élus représentants des 13 communes associées de la CACP se réunissent en vue de débattre des sujets inscrits à l’ordre du jour et d’adopter des résolutions qui auront force de loi sur toute l’étendue du territoire de l’agglomération. En recevant la délégation haïtienne, le président Dominique Lefebvre a fait part de son intention de proposer, à l’avenir, au vote du conseil communautaire un projet d’extension du partenariat avec la CMRP au secteur de l’eau et de l’assainissement.

 

Les services de la CACP assureront le suivi d’une éventuelle extension de la coopération avec la CMRP au secteur de l’eau et de l’assainissement

11/10/2017

Retour d’une partie de la délégation

Suite de la mission de Jean S. Limongy et de Francis Alphonse aux Pays Bas et en Allemagne

Pinchinat Maxau, Mauclair Désir, Dieulie Augustin et Jean Joseph Hilaire ont pris l’avion pour retourner en Haïti, tandis que Francis Alphonse et Jean Samson Limongy poursuivent leur mission aux Pays Bas et en Allemagne.

 

12/10/2017

Visite de la municipalité d’Amersfoort aux Pays Bas

Francis Alphonse et Jean Samson Limongy ont été accueillis jeudi matin à l’aéroport de Schiphol, Pays Bas par Margo Meeuwissen et conduits à la mairie d’Amersfoort. Les échanges ont porté sur les sujets suivants :

 

- l’approche néerlandais de la gestion politique

- la gestion municipale

- le cycle budgétaire

- l’aménagement du territoire

- les finances locales

- les taches dans le secteur de la santé

- la gestion des espaces publiques

- la gestion des déchets

Vers la mi-journée, ils ont visité à pied et en bateau la ville d’Amersfoort

De 8hpm à 10hpm, ils ont échangé avec des experts néerlandais sur la faisabilité de l’installation d’un parc éolien dans la région des Palmes pour la production d’une quinzaine de mégawatts d’électricité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La DATIP sera chargée de conduire une étude de préfaisabilité dudit projet

Vendredi 13 octobre 2017

Visite de l’agence régionale de l’eau de Vechtstromen (Almelo)

Les 2 membres de la délégation haïtienne ont eu des échanges productifs avec le conseil d’administration et des fonctionnaires de l’agence régionale de l’eau de Vechtstromen (Almelo). Ces échanges ont montré un exemple puissant de construction d’une gouvernance locale et le développement d’une expertise reconnue internationalement dans la maitrise de l’eau. Les risques d’inondations ont poussé les néerlandais à s’unir pour se protéger. Francis Alphonse et Jean Samson Limongy ont souligné à l’attention de leurs hôtes la reconnaissance de leur expertise mondiale en matière de gestion de l’eau, tout en leur suggérant d’évaluer la possibilité pour les universités néerlandaises d’étendre l’exportation de cette expertise à plus de gens de la planète, par exemple à travers la mise en place de plateformes de formation en ligne.

 

Le conseil d’administration de l’agence régionale de l’eau de Vechtstromen a accueilli favorablement cette proposition et s’engage à rencontrer des universités néerlandaises en vue de d’explorer cette possibilité. Margo Meeuwissen assurera le lien entre le conseil et la CMRP pour le suivi du sujet en question.

Samedi 14 octobre 2017

Départ de Francis Alphonse et de Jean Samson Limongy pour l’Allemagne

Francis Alphonse et Jean Samson Limongy sont arrivés à la ville de Tübingen (Allemagne) par train dans l’après-midi du samedi 14 octobre et se sont installés à l’hôtel Ibis Style.

 

 

Lundi 16 octobre 2017

Découverte de la ville de Tübingen (Allemagne)

Les 2 membres de la délégation ont été surtout attirés par l’organisation du transport en commun, la gestion des déchets, et la présence de mini-bibliothèques dans les quartiers.

 

M. Limongy Jean Samson veut s’inspirer de ce modèle pour promouvoir la lecture et l’écriture dans sa commune

Mardi 17 octobre 2017

Retour à Paris

 

 

Mercredi 18 octobre 2017

Retour en Haïti par le vol AF0606 de la compagnie Air France

 

 

 

 

RESTITUTION DES TRAVAUX DE L’ATELIER « Région des Palmes, la campagne, comme la ville est émancipatrice. Comment réconcilier périphérie métropolitaine, urbanité littorale et ruralité montagnarde

 

 By the Sea Night-Club, la Hatte, Petit-Goâve Haiti – 28 Avril 2017, 10 heures AM

 Sur l’invitation de la CMRP, plusieurs institutions publiques, membres de la société civile, et personnalités venant d’horizons divers s’étaient réunis à By the Sea Night-Club ce vendredi 28 Avril 2017 en vue de la restitution d’un atelier de travail réalisé l’année dernière. Cet atelier eut lieu dans le but de développer une idée de projet intercommunal de développement ou en d’autres termes,  construire un projet de développement à long terme  en faveur de  l’intercommunalité.  L’atelier se fait avec la participation de 24 professionnels dont 16 internationaux  et 8 nationaux. A la fin de cet atelier, des propositions ont été faites et  des projets d’aménagement ont été proposés. Toutes ces propositions ont été présentées devant un jury qui était là pour voir quelles sont les idées qui pourraient être retenues et c’est avec ces idées qu’ils ont pu réaliser cet ouvrage appelé : Région des Palmes –« la campagne comme la ville est émancipatrice. » Ce dit document est la synthèse de ce travail réalisé du 26 février au 12 Mars que St Germes Akar Rose-Marie, membre du groupe « les ateliers » a présenté.

 

La présidente de la CMRP, Dieulie Augustin, a accueilli  et  salué la présence de chaque acteur présent et a  remercié particulièrement CIAT, CACEM, PCM, CUF et les partenaires ayant donné leur support à la réalisation de l’atelier (AFD, CACP, UE…)

Le Directeur de la CMRP/DATIP, Agr. Francis Alphonse,  a introduit  Luc Raimbault  pour la mise en contexte de l’atelier. Ensuite, la parole a été adressée à Marion qui elle-même a introduit deux participant (Talès Louis et Adrien Carlyle) qui ont témoigné l’efficacité de la méthode participative utilisée durant ce travail d’atelier et  leur satisfaction d’y avoir participé.

 Dans cette restitution, voici ce que nous pouvons retenir :

 Sept (7) défis à relever

La gestion de l’eau et des Bassins versants

Le devenir des terroirs agricoles

Quel habitat dans les mornes?

L’adaptation du territoire au CC

La mobilité

La structure urbaine métropolitaine

Le positionnement économique des Palmes au sein de l’ère métropolitaine

  • Quatre (4) messages complémentaires

 Ouvrir les Mornes

 Inverser le regard

 Mettre les mornes en relation avec les dynamiques existantes au niveau des façades maritimes

                      Éco-tourisme

                      Forêts énergétiques

                      Créer des pôles-service

  • La mer s’impose

 

  • Transport maritime

                      Une voie alternative à la Route Nationale no 2

                      Ports de cabotage

 

  • Tourisme de plage

                      Mieux valoriser le littoral

                      Qualité des infrastructures d’accueil du bord de la mer?

                      Mangroves: vie aquatique, tampon, énergie

 

  • Nouvelle campagne

          La campagne sanctuarisée – bien plus qu’une zone protégée.

  Elle intègre des terres agricoles valorisées mais aussi des espaces naturels préservés (biotopes, milieux                  

     menacés, secteurs à risque)

            Elle est strictement préservée de l’urbanisation

            C’est un espace actif qui génère de la richesse grâce à un secteur agricole dynamique  et à l’écotourisme

            Elle sauvegarde et valorise l’identité de la région et rayonne sur les autres formes d’occupation de l’espac

             Réconcilier agriculture et développement urbain  

            Ville-campagne (en plaine et en montagne)

             Amélioration de l’habitat rural

  • Vivre ensemble

Il faut placer l’homme au cœur du territoire et penser l’aménagement et le développement à partir des lieux qui ont une consistance symbolique, historique et sociale.

Ces lieux ont été identifiés (route des mornes, carrefour de la RN2, deltas des rivières côtières…)

            Leur aménagement doit permettre d’offrir les conditions d’un vivre ensemble et d’une vie émancipatrice pour chacun.

Comme conclusion :

  1. Les idées proposées invitent à la réflexion sur “Comment habiter ce pays?”
  2. Les idées proposées peuvent servir à court, moyen et long termes
  3. Le congrès de la montagne à Vallue a fait suite à l’atelier des Palmes

Les recommandations suivantes ont été faites :

  1. Elaborer et mettre en œuvre une stratégie de communication
  2. Les participants ont la responsabilité morale d’assurer le suivi des travaux de l’atelier
  • Appel à répliquer cette approche de travail sur d’autres territoires en Haïti Dialogue entre les autorités locales des Palmes pour mettre en œuvre les propositions
  1. Version créole du document
  2. Juste après la synthèse, la convention entre CUF, CACP et CMRP pour la réalisation de projet Post Matthew a été signée par les maires. Il faut noter aussi que l’APV avait reçu la subvention de la CACP pour la réhabilitation d’une école à Vallue. Le responsable a adressé ses remerciements au bailleur.

     

    C’est le maire de la commune de petit-Goâve, le président de la commission de l’aménagement du territoire et des relations publiques, Jean Samson Limongy,  qui a mis fin à l’atelier tout en remerciant les professionnels et les participants pour la qualité du travail fourni et promet que la CMRP va mettre en application les recommandations faites par les participants.

     

Resumé exécutif

Le passage de l’ouragan Matthew de catégorie IV, les 3 et 4 octobre 2016 et la présence de masses nuageuses inhérentes à la zone de Convergence ont provoqué des pluies torrentielles, des vents violents et des dégâts matériels et humains considérables au niveau des communes de la région des Palmes.

Face à cette situation et au manque d’information disponible, la CMRP, en étroite collaboration avec la FCM/PCM a initié une évaluation approfondie des dégâts causés sur l’agriculture et les infrastructures de base, afin d’estimer l’impact de l’ouragan sur les ménages. Les résultats du présent rapport permettront de mieux cibler les ménages ayant besoin d’assistance, les interventions prioritaires, et de faire le lien entre les actions d’urgence et les autres actions de renforcement de la résilience en cours.

 

Cette évaluation a été menée du 14/10/2016 au 21/12/ 2016 sur les communes de Gressier, Leogane, Grand-Goâve et Petit-Goâve.  Elle montre que l’ensemble des exploitations agricoles ont été détruites ou endommagées à plus de 50%. Les cultures de Pois Congo, de bananes, d’arbres fruitiers et de manioc ont été les plus touchées. Le calendrier cultural est fortement perturbé et les zones les plus touchées sont entrées dans une période de soudure précoce plaçant les ménages en situation d’insécurité alimentaire pour les mois à venir. En effet, les prévisions de production, toutes cultures confondues sont de loin inférieures à la production espérée sans l’occurrence de Matthew. Les zones les plus touchées à prioriser pour la relance agricole rapide sont : la commune de Petit-Goâve et de Grand-Goâve.

Impacts sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance

Disponibilité alimentaire

Selon les résultats des focus groupe, environ 30% des ménages des 4 communes  ne disposent pas de stocks pour les prochains mois (Mais, haricot, manioc). Les stocks de semences ont par ailleurs été détruits par les vents violents et les pluies

Accessibilité alimentaire

Selon les personnes interviewées (Maires, Casec, Asec, etc..) et les membres des OCB présents, les marchés ne sont plus approvisionnés (pénurie alimentaire) et l’accès physique aux marchés est plus difficile suite à l’impraticabilité des pistes agricoles.

Estimation du niveau de sécurité alimentaire :

36811 ménages : 11612 à Petit-Goâve, 9228 à Grand-Goâve, 13507 à Léogane et 2464 à Gressier sont estimés en situation d’insécurité alimentaire sévère.

 

l'importance de l'intercommunalité en Haiti

Cliquer sur ce lien pour regarder la video.           

http://ayibopost.com/intercommunalite-regrouper-les-communes-pour-plus-defficacite/

 

 

                                                                                    COMMUNIQUE #37

La Communauté des Municipalités de la Région des Palmes informe le public en général,  ses membres et partenaires en particulier qu’elle a organisé sa 8eme Assemblée générale  le Vendredi 9 Septembre  2016 à l’hôtel Obsession, route ça Ira, commune Léogâne, au cours de laquelle le conseil intercommunal à l’unanimité, a décidé :

  • D’adopter le plan d’action 2016-2017

-D’autoriser le comité exécutif à entreprendre toutes les démarches nécessaires en vue de la realisation dudit plan..

  • D’approuver l’acquisition d’un 2eme bachoe loader pour la CMRP

-D’autoriser le Comité Exécutif à entreprendre toutes les démarches nécessaires en vue  de l’acquisition dudit équipement.

  • signer la nouvelle convention CACP-CMRP –CUF pour une période de 3ans (2016-2018)
  • D’envoyer à la quinzaine le vote du budget 2016-2017.

Une délégation de Cergy Pontoise conduite par Rose Marie Saint Germes AKAR pris part à la susdite assemblée. Madame Akar a dit être  fière de l’expérience des Palmes qui se poursuit malgré l’instabilité politique dans le pays et souhaite que les nouveaux élus continuent l’œuvre des anciens. PCM représenté par Jacky Beaubrun invite les nouveaux maires à se mettre au travail car le défi est grand et souligne l’importance de l’intercommunalité dans le vivre ensemble.

 

                                                                                                                                                         Dieulie AUGUSTIN

                                                                                                                                                              Presidente

                                                         

  • Ouverture de la réunion

La présidente  de la CMRP, Madame Dieulie Augustin a souhaité la bienvenue à tout le monde et a fait une mise en contexte de l’évènement du jour tout en demandant au Directeur General de la CMRP de vérifier le quorum et de faire la lecture de l’ordre du jour. Enfin, elle a déclaré officiellement ouverte la 8e Assemblée générale de la CMRP.

  • Vérification de quorum et adoption de l’agenda

Vingt-et-un (21) des vingt-trois (23) membres du conseil intercommunal étaient présents à l’ouverture de la réunion. Le maire de Gressier, Jean Joseph Hilaire, en vacances à l’étranger, a donné mandat à M. Ricot Chéry, Maire Adjoint de la même commune de le représenter et de voter en son nom. Le seul absent non représenté fut M. Mario Mercure, représentant de l’association des CASECs de Petit-Goâve.

Le quorum étant constaté, l’agenda est mis en discussion.

Apres la discussion,  l’agenda a été ainsi modifié : sur demande de M. Maxau Pinchinat, Maire de Grand-Goâve, le point acquisition d’une nouvelle tractopelle pour la CMRP a été ajouté.

L’agenda est approuvé à l’unanimité.

 

  • Mots de circonstance de la présidente de la CMRP

Avant de prononcer ses mots de circonstance, la présidente a demandé à l’assistance de se présenter.

Dans ses mots de circonstance, la présidente a mis l’accent sur le rôle que la CMRP joue dans le processus de décentralisation en Haïti. Selon ses dires, la CMRP s’attèle à la tâche pour faire passer la décentralisation de la parole aux actes. Elle a aussi souligné les progrès réalisés dans le domaine de l’aménagement du territoire, notamment à travers la direction technique, la DATIP. Elle a terminé avec une conclusion du rapport d’étude du Centre de Leadership et de l’Excellence (CLE) sur la CMRP en 2014 qui stipule : « L’intercommunalité offre des avantages considérables dans les régions où les maires ont des problèmes similaires. Elle offre une réponse concertée à ces problèmes par la mutualisation de la force et des ressources des collectivités. Une équipe régionale de compétences fortes pour la gestion et de meilleures capacités locales par des agents formés sont des outils incontournables au développement du pays. Dans un pays aux ressources limitées, ce modèle permet d’aller plus loin pour chacune de ces communautés. Dans l’intercommunalité, le développement commence là où il doit, à la base. Un membre de CASEC reflétant sa vision de l’intercommunalité l’a exprimé de façon éloquente : « Nou pa pwan anwo pou desann, nou pwan anba pou monte" – (“nous ne partons pas du haut pour descendre, mais partons du bas pour monter ") »

 

  • Prise des paroles des partenaires traditionnels de la CMRP

Rose-Marie Saint-Germès Akar et Jacky Beaubrun ont respectivement pris la parole au nom de la CACP et du PCM.

    5- Présentation des commissions permanentes de la CMRP

 

Madame Dieulie Augustin a présenté les 4 commissions permanentes de la CMRP, puis a invité les membres du conseil intercommunal à intégrer la ou les commissions de leur choix:

  • Commission « Aménagement du territoire, Développement économique et relations publiques » présidée par M. Jean Samson Limongy
  • Commission « infrastructures et équipement » présidée par M. Maxau Pinchinat
  • Commission « Environnement et cadre de vie » présidée par M. Mauclair Désir
  • Commission « Administration et finances » présidée par Mme Dieulie Augustin.

 

6-Adoption du plan d’action 2016-2017

  1. Jean Samson Limongy a fait la presentation de la proposition du plan d’action 2016-2017, puis a remis la parole à la presidente en vue de l’ouverture des debats.

M Martinez Registre a demandé d’accorder quelques minutes pour prendre connaissance du document avant de passer aux debats, laquelle a été acceptée.

  1. Martinez Registre a ouvert les débats avec une série de questions telles: Quelles sont les modalités de formation du Conseil consultatif mentionné dans le plan d’action? Quel est le motif du projet d’amendement des statuts? A quand la contribution des mairies au fonctionnement de la CMRP deviendra-t-elle une réalité?

Limongy Jean annonce que dès cette année, cette promesse va devenir une réalité. En effet, les mairies de Léogane, Petit-Goâve, Grand-Goâve et Gressier ont inscrit respectivement dans leur budget 2016-2017 environ 2.8 millions, 2.5 millions, 2 millions et 500,000 gourdes  pour le fonctionnement de la CMRP.

De plus, Francis Alphonse a rappelé que les modalités de formation, d’organisation et de fonctionnement du conseil consultatif sont définies dans les statuts de la CMRP. Par ailleurs, il a fait savoir que le projet d’amendements des statuts est motivé par un ensemble de points nécessitant une amélioration. Il a cité en exemple, le consseil consultatif prévu aux articles 18, 19 et 20 des présents statuts pourrait être remplacé par un Conseil de Développement Intercommunal afin de s’aligner sur l’appareil organisationnel établi par la législation haitienne pour les collectivités territoriales.

 

Mme Youse Desnoyers est intervenue pour questionner la fréquence des réunions des instances de la CMRP. A son avis, les reunions du conseil intercommunal sont insuffisantes (seulement 2 réunions du conseil intercommunal contre 24 du comité exécutif). Sur demande de la présidente, Francis Alphose a fourni les explications suivantes: premièrement, il s’agit d’une disposition des statuts de la CMRP (Réf: articles 12 et 14 des statuts); deuxièmement, il revient au conseil intercommunal le droit de délibérer sur les questions d’importance capitale de la CMRP (Réf: article 11 des statuts), par exemple l’acquisition d’une tractopelle (à l’ordre du jour dans cette réunion) doit faire l’objet d’une délibération du conseil intercommunal; troisièmement le conseil intercommunal peut être convoqué à l’extraordinaire aussi souvent que les affaires de la communauté l’imposent(Réf: article 12) et, finalement, une augmentation de la fréquence des réunions ordinaires du conseil intercommunal entrainerait une révision à la hausse du budget de fonctionnement de la CMRP dans un contexte où la recherche de la pérennité devient l’enjeu le plus important pour la CMRP.

 

 Martinez Registre: comment le public sera-t-il informé des rapports budgétaires des administrations municipales?

Mareus Emmanuel et Limongy Jean ont indiqué que  les canaux de communication traditionnels seront exploités. Ils ont cité en exemple le site web de la cmrp, la création prochaine d’une gazette intercommunale, la réalisation d’audiences publiques, les média

Delor Desgranges: souhaite que les audiences publiques portent sur d’autres objets, en plus du budget de la commune.

  1. Jean Jacob René a dénoncé énergiquement la transmission en retard du projet de Plan d’action de la CMRP aux membres du conseil intercommunal et, en conséquence, menacé de voter contre ledit projet. Il est supporté dans cette revendication par sa collègue Youse Desnoyers et la quasi-totalité des représentants de CASEC présents.

Face à cette situation, la présidente accorde, sur demande de MM. Mauclair Désir et Jean S. Limongy, un huis-clos. Après près de 45 minutes de négociation, un compromis été trouvé et présenté au public par Martinez Registre. Ce dernier a dit apprecier l’aspect democratique au niveau de la CMRP. Il a rapporté ce qui suit: “Les CASECs sont prêts à approuver le plan d’action 2016-2017 à condition que le vote sur le budget soit reporté à une prochaine séance et que le comité exécutif s’engage à transmettre aux membres du conseil intercommunal tous les documents sujets à délibération dans un délai raisonable à l’avenir.

Cette proposition a été votée à l’unanimité.

En conséquence, le conseil intercommunal sera convoqué dans une reunion extraordinaire le 23 septembre sur le vote du budget.

 

7- Proposition d’acquisition d’une nouvelle tractopelle

  1. Pinchinat expose les motifs de la proposition d’acquisition d’une deuxième tractopelle.

Puis invite Francis Alphonse à faire une présentation sur la stratégie de financement de la susdite acquisition.

Francis Alphonse a fait une présentation power point pouvant être résumé comme suit :

« Les mairies de Gressier, Léogane, Grand-Goâve et Petit-Goâve ont pris la décision de désaffecter une partie de la subvention du PCM aux budgets d’opération pour l’achat d’une tractopelle. Cette décision se justifie par l’importance d’un tel équipement dans l’amélioration de l’offre de services aux citoyens, notamment au niveau du déblayage des canaux de drainage, du curage des rivières et de l’enlèvement des matériaux illégalement déposés sur la voie publique. Cette désaffectation accuse une somme de quarante mille (USD 40,000.00) dollars américains et équivaut à une partie de10 mois de subvention, à raison de mille ($ 1,000) et 0/100 dollars par commune et par mois. Le montant désaffecté sera compensé par les revenus provenant des recettes directes. En effet, selon les registres administratifs et financiers des mairies de la région des Palmes, ces recettes étaient quasiment nulles jusqu’au 30 juin 2016. Depuis lors, elles sont en nettes augmentations, comme le montrent les tableaux et graphes suivants,  et leur perception, ainsi que leur utilisation, obéit aux règles de la comptabilité publique »

Puis, la présidente a repris la parole pour mettre le sujet en débats. A l’unanimité, sans aucune discussion, la proposition a été approuvée.

8- Signature de la nouvelle convention CACP-CMRP-CUF

Rose-Marie Saint-Germès Akar a pris la parole au nom de la CACP. Elle a commencé par excuser l’absence du représentant de CUF, ainsi que celle de Dominique Lefebvre, président  de la CACP à la signature de la convention. Elle a précisé avoir été présente lors de la signature des deux précédentes conventions (2012 et 2014). Elle a exprimé son appréciation pour l’évolution de l’initiative de la CMRP en si peu de temps. Elle terminé ses propos en souhaitant que le partenariat CACP-CMRP perdure dans le temps. Madame Dieulie Augustin et M. Jean S. Limongy ont, à tour de rôle, exprimé les remerciements de la CMRP à l’endroit des partenaires français.

 

 

  •  3e rue du Port, Grand-Goave
  •   +(509) 2811-0012
  •  Communauté des Municipalités de la Région des Palmes (CMRP)
  • info@datip-cmrp.org

About www.datip-cmrp.org

Comme son nom l’indique, l’équipe ‘’Gestion de projet’’ est le secteur de la DATIP, responsable de la gestion des projets et, du renforcement de capacité des techniciens municipaux de la région des Palmes.


Read more

Flickr Photos